Publié dans Editions Hugo Roman

Calendar girl Tome 2 Février de Audrey Carlan

Titre : Calendar Girl, Février

Tome : 2

Auteur : Audrey Carlan

Editions : Hugo Roman

153 Pages

9,95€


Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français. L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

Cette saga est une vraie bombe !!! Sérieusement, chaque mois, je suis tellement impatiente de découvrir le nouveau client de Mia, comment va se passer son mois et encore sur quel phénomène elle va tomber. Les couvertures sont plutôt simples mais l’histoire est top !

Mia découvre que son deuxième client n’est autre qu’un célèbre peintre Français. Dès son arrivée, c’est une catastrophe mais il sera aux petits soins pour Mia et ce rapprochement ne laisse ni l’un ni l’autre indifférent. Puis, le beau Français a une manière de parler à Mia bien à lui, en lui disant des mots Français, ce qui a pour effet de la faire craquer bien évidemment. Mais au-delà de cette attirance nouvelle, Alec saura aller au plus profond de Mia afin de lui faire découvrir ou redécouvrir certains souvenirs depuis bien trop longtemps enfouis. Ce mois de Février pourra peut-être lui apporter certaines réponses à ses questions, sur son père, ses sentiments et la vision qu’elle a de l’amour.

J’ai vraiment adoré le premier tome et un peu moins celui-ci, pourtant Alec a tout pour plaire. Est-ce son côté Français qui m’a bloqué ou le fait que l’art ne m’intéresse pas énormément ? Cependant, les scènes de sexes sont vraiment géniales et on en rêve un peu quand même, il faut l’avouer, ce genre de livre nous vend du rêve et il est très rare, voir impossible que cela puisse arriver dans la vraie vie mais on ne peut pas s’empêcher de lire et de rêvasser…

Les histoires sont courtes, ce qui nous permet de nous attacher aux clients de Mia mais pas trop non plus et de découvrir de nouvelles facettes de notre héroïne préférée. Chaque mois est attendu avec impatience afin de retrouver Mia et de suivre une de ces nouvelles missions. Prochaine destination ? Chicago !

En bref, une suite qui m’a moins emballé mais j’ai vraiment hâte de découvrir les prochaines missions de Mia !

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans C'est Lundi que lisez-vous ?

C’est Lundi, que lisez-vous ? (34)

Ce RDV du lundi a été commencé par Mallou et les participants sont répertoriés chez Galleane.
On répond chaque lundi à trois petites questions.

La semaine dernière, j’ai lu…


En ce moment, je lis…

« Après une journée à jouer aux cartes dans la cabane perchée qui domine leur cité, Nils et Zéna sans oublier Kraï partent en expédition dans un hangar à l’abandon, au fond de l’impasse. Ils découvrent, caché dans le sous-sol, un stock de vêtements Benzine, marque très prisée par les jeunes ; ça sent la contrebande…« 


Ensuite, je pense lire…

Et vous, qu’avez-vous lu ? Que lisez-vous ? Et que comptez-vous lire après ?

Publié dans C'est Lundi que lisez-vous ?

C’est Lundi, que lisez-vous ? (33)

Ce RDV du lundi a été commencé par Mallou et les participants sont répertoriés chez Galleane.
On répond chaque lundi à trois petites questions.

La semaine dernière, j’ai lu…


En ce moment, je lis…

« Avant de s’envoler vers sa prochaine mission, Mia fait un petit séjour à Las Vegas où elle retrouve sa sœur et sa meilleure amie. Elle en profite pour aller rendre visite à son père qui est toujours dans le coma. Elle a rendez-vous avec son usurier pour lui remettre le deuxième versement, et cette rencontre n’est pas des plus sympathiques ! Mais la voilà à nouveau dans un avion, direction Chicago, pour y retrouver le bel Anthony Fasano, propriétaire d’un restaurant italien.« 


Ensuite, je pense lire…

Et vous, qu’avez-vous lu ? Que lisez-vous ? Et que comptez-vous lire après ?

Publié dans Editions Sarbacane Pépix

Rufus le fantôme de Chrysostome Gourio

Titre : Rufus le fantôme

Tome : X

Auteur : Chrysostome Gourio

Editions : Sarbacane Pépix

204 Pages

10,90€


Rufus est un fantôme. A l’école où il va, il y a des zombies, des vampires et des loups-garous. Si le papa de Rufus lui a dessiné un avenir tout tracé, notre fantôme, lui, à d’autres ambitions : il veut devenir LA MORT.
Oui, la faucheuse, en chair et en os (surtout en os). Un métier passionnant et plein d’avenir, mais pas toujours facile à exercer, ainsi que Rufus va l’apprendre : conditions stressantes, horaires à rallonge…
Et si tout ça devait mener à une grande GREVE DE LA MORT ?!


J’adore les Pépix et quelle joie j’ai eu en découvrant ce livre-ci ! Le vert flahsy et le noir font ressortir nos personnages. La mort en arrière plan m’a vraiment donné envie de lire cette histoire. C’est toujours un sujet très compliqué avec les enfants, on ne sait pas forcément comment aborder le sujet, ni comment en parler tout simplement, les questions que posent les enfants sont parfois très déstabilisantes et c’est ce qui m’a vraiment donné envie de lire ce livre.

Rufus est un petit garçon-fantôme, il lui manque une partie d’un bras et son meilleur ami est un zombie. Le métier qu’il souhaite exercer plus tard ? La Mort, c’est aussi simple que ça. Seulement, ce métier, c’est tout un art. Il faut avoir de l’imagination, être créatif et surtout disponible de jour comme de nuit, à n’importe quel moment. Ça ne décourage pas Rufus mais ses parents pourrait peut-être le faire changer d’avis, du moins, ils vont essayer. Rufus va devenir apprentie et lorsqu’il apprend que ce métier est menacé par la banalité, ce qui veut dire plus d’imagination, une mort simple pour tout le monde, il n’est pas d’accord. Peut-être est-ce le moment pour lui de prouver qu’il est capable et que c’est vraiment son rêve le plus cher ?

J’ai trouvé cette histoire vraiment bien avec cependant quelques longueurs au début. J’ai bloqué sur certaines informations mais rien de bien grave et ça ne m’a pas empêché d’aimer ma lecture et d’y prendre du plaisir. Rufus est un personnage avec du caractère, il est très attachant et son meilleur ami Octave l’est tout autant. L’Ankou est pour Octave le métier qu’il veut exercer, il restera donc au côté de Rufus, ami à la mort comme à la mort !

L’univers que l’auteur a placé dans ce livre est très bien construit, une école pour loups-garous, zombies, vampires, fantômes… tout être habitant dans le cimetière, personne ne sort la journée pour éviter de croiser un humain, beaucoup de détails très bien travaillés.

Les illustrations sont vraiment jolies, c’est un régal pour les yeux et l’histoire n’est que plus appréciée avec ces petits dessins. L’auteur a sous-entendu pas mal de sujets d’actualités dans ce livre comme par exemple le fait que les parents choisissent bien souvent ce que leurs enfants feront plus tard. Rufus est un garçon déterminé, qui ne baisse pas les bras facilement et il saura tenir tête à ses parents mais ce n’est pas le cas pour la plupart des enfants. Tout comme moi, je n’ai pas pu choisir ma voie à cause de mes professeurs qui voulaient me voir dans un autre métier que celui que je voulais faire…

Comme chaque Pépix, on retrouve les petit Bonus et j’ai beaucoup aimé apprendre à se déguiser comme un fantôme (le vrai fantôme !!!) ou au contraire, voir à quoi ressemble un fantôme en dessous de ses vêtements.

Je reste très silencieuse sur le sujet principal du livre qui est la Mort. Rufus se sentira concerné de suite par cette mauvaise nouvelle et avec Octave, ils vont tout faire pour faire évoluer les mentalités, quitte à faire Grève ! Ils vont vivre quantités de bonnes et mauvaises aventures mais au final, Rufus sera le plus heureux des petits fantômes.

En bref, les enfants ne s’ennuieront pas une seconde avec Rufus et Octave, ils apprendront des choses et prendront énormément de plaisir à lire ce livre, les adultes aussi peuvent s’amuser !!!

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions 'Alice Primo

Les aventures mégachouettes de Mademoiselle Chacha Tome 1 La robe à froufrous de Sandrine Beau et Ariane Pinel

Titre : Les aventures mégachouettes de Mademoiselle Chacha, La robe à froufrous

Tome : 1

Auteur/Illustrateur : Sandrine Beau et Ariane Pinel

Editions : ‘Alice Primo

94 Pages

11,50€


Mademoiselle Chacha s’appelle en fait Marie-Charlotte. Un choix de sa maman qu’elle n’approuve guère. Pas plus, d’ailleurs, que la robe à froufrous que lui a envoyée sa tante Véronique et qu’elle est supposée porter comme demoiselle d’honneur, cet été. Une robe pire que dans ses pires cauchemars. Que tout le monde – c’est un grand complot – s’obstine à trouver merveilleuse. Tous les stratagèmes sont bons pour s’en débarrasser : 1) La perdre. 2) La vendre sur lebonplan.fr. 3) La transformer en coussin pour le chat. Mais, chaque fois, la maman de Mademoiselle Chacha déjoue le plan de sa fille. Qui n’a pas dit son dernier mot. Stratégie ultime : demander à sa grand-mère de l’aider à faire «quelques» retouches de couture sur la robe.


J’ai trouvé la couverture de ce petit livre très sympa et plutôt comique. C’est plutôt rare qu’une jeune fille n’aime pas les robes et j’étais sûr d’aimer cette histoire. Le résumé a fini de me convaincre, je voulais à tout prix faire la connaissance de cette fameuse Chacha.

Marie-Charlotte alias Chacha est une jeune fille qui DÉTESTE tous les vêtements où l’on peut voir sa culotte (jupes, robes et j’en passe). Seulement, le jour où elle reçoit un colis avec une magnifique robe à froufrous pour être la demoiselle d’honneur au mariage de sa tante, s’en est trop. Comment se débarrasser de cette horrible robe sans faire de peine à sa tante et sa mère ? Et si la solution s’avérait être sa grand-mère et sa belle boîte à couture ?

J’ai beaucoup ri pendant ma lecture. C’est un sacré numéro cette Chacha ! Elle va en faire voir de toutes les couleurs à cette pauvre robe et sa mère ne sera pas au bout de ses surprises avec les très belles idées de sa fille pour se débarrasser de cette robe.

Les petites illustrations sont très jolies et je dois avouer que je ne suis pas fan non plus de cette robe… . Avec sa grand-mère, Chacha va peut-être réussir à trouver un moyen de la mettre sans avoir l’air d’une princesse.

J’ai vraiment regretté que ce livre soit si petit, je voulais encore rire avec Chacha et découvrir ses autres idées géniales mais peut-être que je rirais autant dans le tome 2. En tout cas, j’ai hâte de la retrouver !!!

En bref, une petite lecture très marrante qui vous plaira à coup sûr si vous aimez les petits romans jeunesse sans prise de tête.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Dargaud

Le Roi de l’Hiver de Mikaël

Titre : Le Roi de l’Hiver

Tome : X

Auteur/Illustrateur : Mikaël

Editions : Clair de Lune

48 Pages

9,50€


Cela s’est passé il y a bien longtemps maintenant… Pourtant, dans cette charmante petite province éloignée, on se souvient encore de ce matin-là ! Un matin où pour la première fois, toutes les terres, toutes les habitations et tous les arbres furent recouverts d’un épais et cotonneux manteau blanc : de la neige !


J’ai déjà lu deux autres albums de cet auteur et j’avais adoré. La couverture de celui-ci est très jolie, c’est même ma préférée. Le résumé est très plaisant avec la découverte de la neige.

Un petit garçon va vivre une aventure au travers d’une boule à neige et cette histoire démarre dans un petit village où les gens produisent eux-même leur nourriture, le paysage est beau et chaud. Un petit garçon adore peindre des arbres mais c’est mal vu des autres habitants qui trouvent que c’est inutile et moche. Rejeté de tous, il s’enfuit dans la forêt et fait la connaissance d’un ours polaire qui le mènera jusqu’à un château. Ce château est froid puisque c’est le Roi de l’Hiver qui y habite ! Il aime la neige et en tant que Roi, son devoir est de tout enneiger autour de lui. Mais comment vont réagir les habitants du village quand cette couche toute blanche va arriver sur leur terre ? Plus de nourriture et ce froid intense ! Ils ne sont pas habitués et ne connaisse pas cette chose blanche !

J’ai trouvé l’histoire très intéressante, c’est une approche différente pour raconter la venue de l’hiver et de la neige aux enfants. Les gens qui ne sont pas habitués à certaine chose réagissent de suite avec violence et colère. Dans notre société, c’est déjà le cas et cette histoire nous donne une part de vérité. Le petit garçon est courageux, surtout avec cette fin horrible qui m’a bouleversé ! C’est ignoble, horrible et j’ai ressenti beaucoup de colère… Heureusement, l’histoire ne se termine pas sur une note négative mais sur une magnifique révélation.

Les illustrations sont très jolies et font vraiment vivre cette petite histoire. C’est également une histoire assez courte, ce qui est parfait pour une petite lecture aux enfants.

En bref, poétique et enfantin, cet album plaira à coup sûr aux plus petits comme aux plus grands !

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Flammarion Tribal

L’Eté des pas perdus de Rachel Hausfater

Titre : L’Eté des pas perdus

Tome : X

Auteur : Rachel Hausfater

Editions : Flammarion Tribal

113 Pages

12€


Il ne se souvient de rien. Enfin… c’est pas tout à fait vrai. Il se souvient de loin. D’avant, il se souvient bien. Madeleine a un grand-père dont elle est très proche. Mais depuis quelque temps, il change, il oublie les choses; pour lui, passé et présent se confondent. Le temps d’un été, Madeleine et lui vont cheminer ensemble.


Je trouve la couverture très simple et jolie, le résumé suit bien avec celle-ci. La maladie d’Alzeihmer n’est pas clairement citée mais on la devine très bien et c’est un sujet qui m’intéresse puisque je connais très bien cette maladie, une personne de ma famille en est touchée…

Madeleine est un peu délaissée de ses parents mais pas de Gramps quand celui-ci a toute sa tête. Quand il divague, qu’il retombe en enfance dans la période qu’il n’oublie pas, il devient Grégoire, ce petit garçon qui vit au moment du débarquement de Normandie. Avec Madeleine, il vont faire le voyage jusqu’en Normandie pour que Gramps revive les derniers moments qu’il n’oublie pas afin qu’il puisse donner tous ses souvenirs à Madeleine pour qu’ils perdurent dans le temps. Madeleine sent qu’une grande responsabilité pèse sur ses épaules mais aussi que son grand-père n’est pas immortel, qu’il arrivera un moment où tout s’arrêtera…

Gramps ou Grégoire est un personnage très attachant. Quand il redevient petit garçon, c’est très difficile pour Madeleine de le gérer, elle qui est encore assez jeune. Quand il est le grand-père qu’elle adore, ils se sentent parfois seuls et dépassés par cette maladie qui le ronge un peu chaque jour.

Le père de Madeleine est aux abonnés absents et elle ne peut compter que sur elle-même et Gramps. L’auteur a su me donner les sentiments, les émotions que j’attendais en lisant ce livre. De la colère face à cette maladie que l’ont ne peut guérir. De la joie de voir que Gramps n’oublie pas certaine chose importante de sa vie et qu’il partage avec joie. De la nostalgie en apprenant comment s’est passé le débarquement de Normandie.

Ce petit livre très court, avec des chapitres de quelques pages seulement, est rapide à lire mais nous apprend tellement de choses que l’on ne peut ressortir indemne de cette lecture. Entre courage et aventure, nos deux personnages vont vivre un beau voyage en Normandie.

Cependant, la fin est assez mystérieuse, on peut suggérer ce qui arrive à Gramps et Madeleine. Je n’aime pas beaucoup ce genre de fin et j’aurais aimé en savoir plus…

En bref, un petit livre qui ne vous laissera pas indifférent, je vous le recommande vivement !

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Clair de Lune

La Fabrique de Nuages de Mikaël

Titre : La Fabrique de Nuages

Tome : X

Auteur/Illustrateur : Mikaël

Editions : Clair de Lune

40 Pages

9,50€


Il fut une époque, dont les plus anciens d’entre nous se souviennent encore, ou tous les nuages étaient fabriqués à la main. Ainsi aux quatre coins du pays, les petites nuageries produisaient chaque jour de magnifiques, de moelleux et doux nuages. Jusqu’au jour où…


J’ai beaucoup aimé un autre album de cet auteur déjà, je trouve les couvertures attirantes et très jolies.

Archibald Cumulonimbus tient depuis très longtemps une fabrique de nuages. Il aime leur donner des formes étranges et marrantes. Sa petite fille, Kouette, lui rend visite le jour de son anniversaire alors Archibald lui fera ses plus beaux nuages. Elbare, le vieil arbre aussi est de la fête. Seulement, le grand conseil supérieur des hautes autorités veulent qu’Archibald vende ou parte de sa fabrique afin d’en mettre une qui fasse des nuages tout simples, sans fantaisies. Que vont devenir nos trois amis ?

J’ai trouvé cette histoire très jolie avec une petite touche de poésie. Cette fabrique est le seul moyen qu’a Archibald pour rendre les gens heureux, Kouette n’en revient pas mais c’est son anniversaire quand même !

J’ai beaucoup aimé les personnages mais mon coup de cœur revient à Elbare qui m’a énormément fait penser à Groot dans le film Les gardiens de la Galaxie. J’ai ressenti de la colère et de la tristesse, pour qui ces gens du conseil se prennent-ils ??

La fin est belle, c’est une très belle leçon de vie. Les illustrations sont magnifiques, colorées et nous font encore plus plaisir à lire cette petite histoire.

En bref, un album qui plaira beaucoup au plus petits mais pourquoi pas aussi aux adultes.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans C'est Lundi que lisez-vous ?

C’est Lundi, que lisez-vous ? (32)

Ce RDV du lundi a été commencé par Mallou et les participants sont répertoriés chez Galleane.
On répond chaque lundi à trois petites questions.

La semaine dernière, j’ai lu…


En ce moment, je lis…

« J’avais promis à Hermine d’en savoir plus sur l’Amour… Mais je n’avais pas envie que Sacha raconte partout qu’à l’autre bout de la ville, dans une grande et vieille maison aux toits pointus, une fille possédait un mystérieux grimoire et savait s’en servir… Toujours en voyage sur Terre, Esther et son chat Mandragore sont de retour pour des aventures mouvementées ! Désormais autorisée à communiquer avec ses copines sorcières, la pauvre Esther est harcelée de questions, en particulier sur un sujet crucial : l’Amour ! Comment se passe une love story sur Terre ? La jeune sorcière entame une enquête qui lui réservera bien des surprises…« 


Ensuite, je pense lire…

Et vous, qu’avez-vous lu ? Que lisez-vous ? Et que comptez-vous lire après ?

Publié dans Editions Ki-oon Latitudes

L’oiseau bleu de Takashi Murakami

Titre : L’oiseau bleu

Tome : X

Auteur/Illustrateur : Takashi Murakami

Editions : Ki-oon Latitudes

213 Pages

15€


Yuki Higashimoto est la plus heureuse des femmes : un mari aimant, Naoki, ainsi qu’un adorable garçon de cinq ans, Shu, la comblent de bonheur. Mais la sortie de route de la voiture qui les ramène d’un innocent pique-nique va sonner de manière cruelle et irrémédiable la fin de cette existence paisible… Le petit Shu ne survit pas à la violence du choc, et Naoki est plongé dans un coma végétatif. Pour Yuki, un long combat commence : comment reconstruire sa vie et préserver un lien avec un mari qui est présent sans l’être ?


Je n’ai pas pour habitude de lire des mangas mais ce résumé m’a donné très envie. La couverture n’est pas la plus jolie mais elle nous raconte déjà le début de l’histoire et j’ai voulu en savoir plus.

Yuki, Naoki son mari et Shu son fils sont en train de pique-niquer dans un très beau champ. Ils sont tellement heureux ! Mais sur la route du retour, un drame survient… Shu ne survit pas à l’accident de voiture et Naoki est dans le coma. Yuki se sent seule mais elle restera chaque jour aux côtés de son mari, elle l’aidera à aller mieux et à surmonter cette douloureuse épreuve de la perte d’un être cher.

Hidéo travaille chaque jour à l’usine avec Tominaga et chaque nuit, ce dernier fait des heures supplémentaires pendant qu’Hidéo surveille son fils, Yuta. Or, une nuit, Tominaga ne rentre pas du travail… Il meurt dans un accident de travail et le petit Yuta sera placé en famille d’accueil. Tout va tellement vite, Hidéo a du mal a se séparer de cet adorable enfant et de ce cher ami maintenant disparu.

Quel est le lien entre ces deux histoires bouleversantes ?

Ce livre est magnifique, aussi bien pour l’histoire que pour les messages que l’auteur nous envoie à travers ce livre. Plus d’une fois, j’ai eu envie de pleurer tellement c’est intense. D’un côté, il y a Yuki qui doit gérer son mari en coma végétatif et l’absence de son fils. De l’autre, il y a Hidéo qui est vieux maintenant, qui perd non seulement un ami et le fils de ce dernier mais qui maintenant perd aussi la mémoire…

Yuki et Hidéo ont chacun une histoire, un passé douloureux et pourtant ils se connaissent. Je ne peux vous dire quel lien les unit, à vous de lire ce livre pour le découvrir. Tout ce que je peux vous dire, c’est que cette histoire ne vous laissera pas indifférent, vous ressentirez beaucoup de sentiments, de la joie, de la tristesse, de la colère… Des émotions très vives !

A la fin de la première partie et de la seconde, je n’avais pas du tout envie que ça s’arrête, j’ai adoré les personnages, j’ai appris beaucoup de choses grâce ou à cause d’eux. L’auteur a écrit une lettre à la toute fin révélant que ce livre était en réalité des questions qu’il se poser ou des situations qu’il avait vécus…

Les illustrations sont jolies et je pense sincèrement qu’elles ont fait toute la différence. Sans ces beaux dessins, on ne vivrait pas l’histoire avec autant d’émotions et d’intensités.

En bref, j’ai eu un énorme coup de cœur et je vous recommande vivement cette magnifique histoire bouleversante, Lisez-le !

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?