Publié dans Editions Sarbacane Exprim'

Songe à la douceur de Clémentine Beauvais

Titre : Songe à la douceur

Tome : X

Auteur : Clémentine Beauvais

Editions : Sarbacane Exprim’

239 Pages

15,50€


Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ?


Je tiens avant tout à remercier la maison d’édition Sarbacane pour cet envoi et cette magnifique découverte !!! Pour avoir lu de nombreux roman de Clémentine Beauvais, je savais pertinemment que j’allais aimé et puis, qui ne l’a connait pas ? Son roman « Les petites reines » est un énorme succès !!!

Tatiana et Eugène se sont rencontrés par le biais de Lensky (le meilleur ami d’Eugène) et Olga (la sœur de Tatiana). Ils ont appris à se connaître, à passer du temps ensemble pendant que Lensky et Olga se bécoter et … vous voyez ce que je veux dire. Eugène était un garçon plutôt solitaire, mystérieux, avec des idées folles. Tatiana avait tout le temps la tête dans les livres et s’imaginait tout un tas d’histoire romantique. Elle et lui sont différents mais les sentiments sont bien là, seulement, Eugène rejette Tatiana. 10 ans plus tard, ils se recroisent par hasard et Eugène se rendra compte de ce qu’il a fait et de ce qu’il a été pour Tatiana. Ses sentiments se développeront très rapidement, il fera tout pour conquérir le cœur de cette dernière, quitte à revenir sur le passé.

Ce livre est une vraie merveille, une petite pépite remplie de poésie, d’amour à laisser entre toutes les mains. Il fait chaud au cœur, nous fait du bien, j’ai ressenti un milliards d’émotions en lisant ce livre, Clémentine Beauvais a un don pour nous faire voyager.

Eugène est un personne un peu compliqué, il a une manière de penser bien à lui, on voit le monde différemment grâce à lui. Tatiana est une jeune fille très attachante et ses sentiments m’ont fait un bien fou. Lorsqu’ils étaient jeunes et qu’Eugène venait rendre visite à Tatiana, elle était tellement heureuse d’être avec lui mais son impatience de le voir partir était déroutant, elle aimé s’imaginait milles et une situations romantique avec lui une fois seule dans sa chambre.

Certains passages sont plus douloureux, surtout quand ils reviennent sur leur passé mais ça nous permet de connaître davantage nos personnages. Tout au long du livre, les deux jeunes gens se cherchent, s’éloignent pour mieux se retrouver ensuite.

Ce livre n’est pas simplement une romance mais aussi un livre tellement riche, Clémentine Beauvais nous montre qu’elle a aussi une grande culture générale en citant des références littéraires ou aussi cinématographiques. Son écriture est très classique, tout en vers, sa mise en page complexe est parfois amusante mais tellement belle. Elle s’est grandement inspirée du roman d’Alexandre Pouchkine et de l’opéra de Piotr Ilitch Tchakowski, « Eugène Oméguine ». J’ai beaucoup aimé son clin d’œil aux livres Exprim’ !

Je pourrais encore dire tellement de belles choses sur ce livre mais il est temps pour vous de le découvrir, alors je vous souhaite une excellente lecture !!!

En bref, un énorme coup de cœur pour ce magnifique chef-d’oeuvre.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Sarbacane Exprim'

Luna Viva de Aurélie Benattar

Titre : Luna Viva

Tome : X

Auteur : Aurélie Benattar

Editions : Sarbacane Exprim’

226 Pages

15,50€


Lors de son hospitalisation la jeune tireuse de cartes Luna a rencontré un jeune métis qui depuis sa mort, l’accompagne sous forme de spectre. Mais le chef des forains, le Falcone, a inscrit Luna à un concours de cartomancie et l’a confiée à Izabella. A ses côtés, elle prend conscience de la puissance de son don de divination mais aussi des menaces que fait peser le Cercle sur les voyantes.


Je tiens avant tout à remercier la maison d’éditions Sarbacane pour cet envoi et pour leur confiance ! Ce qui m’a attiré en premier dans ce livre, c’est la couverture très colorée et puis le résumé, c’est plutôt rare que je lise des histoires avec des forains, alors pourquoi pas ? Surtout qu’il y a de la voyance !

Luna est une jeune fille qui a perdu sa mère et qui vit donc avec son grand frère, sauf que celui-ci lui ne lui rend pas la vie facile. Elle doit travailler dur pour rapporter de l’argent, elle doit en plus se déguiser car une voyante blonde est mal vu. Avec un gros ras-le-bol, elle fera une tentative de suicide et depuis ce fameux jour, elle voit un jeune garçon qui est mort dans la pièce à côté d’elle à l’hôpital. Elle aurait préféré être à sa place et que lui vive mais le destin en a décidé autrement. Le Falcone, le grand chef des forains, annoncera à Luna qu’il l’a inscrit à un tournoi des voyantes et sa sœur, Izabella, sera son mentor. Commence alors une nouvelle aventure pour Luna, arrivera-t-elle a lire dans les cartes comme sa mère autrefois ? Sera-t-elle la grande gagnante ?

J’ai eu énormément de mal, je l’ai recommencé deux fois avant d’être vraiment dans l’histoire. Le début pourrait paraître long mais je pense que l’auteur a pris son temps pour nous présenter son personnage qu’est Luna. Elle est vraiment différente des autres voyantes puisqu’elle est blonde, elle doit avoir la tenue complète pour être en public ainsi qu’une tonne de maquillage pour avoir un teint hâlé.

Son grand frère est vraiment une personne mauvaise mais vers la fin du livre, je me suis rendue compte qu’il avait des problèmes, c’est pourquoi il réagissait de cette manière avec Luna. Malgré tout le mal qu’il lui fait, Luna l’aime encore et je ne comprenais pas du tout pourquoi, parfois ça m’énervé !!! Seulement, pour le comprendre, il faut lire le livre dans son intégralité avant de juger le comportement de son frère.

Il y a de la joie aussi dans ce livre puisque Luna fera de très belles rencontres qui pourrait bien changer sa vie mais il y a surtout des malheurs, on dirait que cette pauvre Luna ne s’en sortira jamais ! Dès que ça va mieux, ça repart pour un tour et elle s’en prend vraiment plein la tête !!! Je ne veux pas rentrer dans les détails pour éviter de vous spoiler le livre mais une chose est sûr, lisez-le !!! Je peux vraiment dire que ce livre m’a marqué.

En bref, un livre qui ne vous laissera pas indifférent, je vous le recommande vivement !

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Sarbacane Exprim'

Jungle Park de Philippe Arnaud

Titre : Jungle Park

Tome : X

Auteur : Philippe Arnaud

Editions : Sarbacane Exprim’

277 Pages

15,50€


Année 2050.

L’Afrique, continent prison gardé par des drones, est devenue le dépotoir des déchets industriels occidentaux, et le lieu où l’on parachute les condamnés à mort américains. Tony Belluin est un de ces condamnés à mort, directeur d’un parc d’attractions célèbre, injustement accusé de terrorisme. Sauvé de la mort par Jean-Baptiste, le chef d’un réseau de résistants, il accompagne celui-ci au coeur de la jungle. Pendant ce temps, la fille de Tony découvre la preuve qu’il n’est pas mort, puis la trace des auteurs du complot dirigé contre lui…


Je tiens à remercier la maison d’édition Sarbacane pour cet envoi ! Je trouve la couverture de ce livre très jolie dans tous les tons de vert et c’est très attirant, ce qui m’a donné envie de lire ce livre. Le résumé est différent des livres que j’ai l’habitude de lire, je voulais en savoir plus ! Cependant, je suis mitigée sur ma lecture, je vous explique pourquoi…

Tony (Antoine) est un homme et père de deux filles mais aussi un mari. Il est heureux puisqu’il est propriétaire du grand parc « Africaland » aux Etats-Unis. Sa famille ne voit pas ce parc comme quelque chose de génial ou d’attirant, en effet, Tony a pris l’Afrique comme exemple pour créer son parc alors que ce pays est devenu un vrai dépotoir où les déchets y sont déposés et aussi les criminels. C’est soi-disant pour éviter aux autres pays d’être pollué de tout ce qui peut nuire à la santé des habitants. Hélas, l’air n’est pas pure pour autant… Tony sera donc fière de son grand joujou mais d’autres personnes en profiteront, seulement de quelles manières ?

J’ai eu énormément de mal à lire ce livre, du début à la fin… Je n’ai pas apprécié l’écriture de l’auteur que j’ai trouvé compliquer, est-ce peut-être parce que je lis souvent des livres faciles et jeunesses ? Cependant, l’histoire en générale est bien trouvé, on arrive dans un monde futuriste où beaucoup de choses ressemblent déjà à ce que l’on vit nous en 2016. L’Afrique est triste alors que je vois ce pays comme étant un pays chaud, beau et magnifique malgré la misère qu’il y a parfois. Tony, dans son malheur, va nous faire découvrir une Afrique minable, sale, horrible par les monstres qui y sont mais certains personnages vont lui ouvrir les yeux sur la beauté qu’une forêt peut renfermer, écouter et sentir la nature, j’ai beaucoup aimé ces passages là !!!

Avec la pollution, des hommes deviennent mutants et certains mêmes sanglants. J’ai lu des situations horribles dans ce livre mais c’est parfois aussi la vérité. Je n’explique pas beaucoup de choses mais ma lecture était compliqué comme dit plus haut et donc l’histoire a un côté très intrigante,  difficile à vivre et il faut vraiment que vous lisez ce livre pour comprendre son atrocité.

J’ai énormément aimé la fin, quel retournement de situation !!! Je m’en doutais un peu mais j’ai adoré comment l’auteur nous l’a fait vivre. Je pense vraiment que ce livre vaut le coup d’être lu même si je regrette que ma lecture ai été aussi difficile.

En bref, un livre dans un future très proche qui est magnifique et horrible, je vous recommande vivement ce livre !

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Sarbacane Exprim'

London Panic ! de Marie Vermande-Lherm

Titre : London Panic !

Tome : X

Auteur : Marie Vermande-Lherm

Editions : Sarbacane Exprim’

156 Pages

14,90€


Lucie n’aurait jamais dû entrer en guerre ouverte contre sa prof d’anglais : la voilà privée du voyage scolaire à Londres dont elle rêvait. Tant pis : ce voyage, elle le fera, coûte que coûte ! Quitte à vendre son âme (ou presque !) à un mystérieux camarade de classe – l’étrange et peu loquace Abu -, quitte à s’improviser baby-sitter dans la famille farfelue d’un authentique lord anglais, quitte à courir aux quatre coins de Londres sur la piste d’un petit prophète de 1m20, disparu en plein shopping ! Faudra-t-il que Lucie aille chercher jusqu’en Inde le secret pour faire enfin régner l’harmonie dans sa vie et dans celle des gens qu’elle aime ? Ou est-ce aux côtés du dingue et pourtant délicieux Lawrence Painswick, l’aîné de sa famille d’accueil, qu’elle trouvera finalement  » the right place to be  » ?


Je tiens à remercier la maison d’édition Sarbacane pour cet envoi !!! D’abord, je trouve la couverture trop jolie, très colorée et vraiment, elle donne envie de lire le livre !!! Le résumé est tout aussi bien, bref, je n’avais qu’une hâte, me plonger dans ce livre.

Lucie est une jeune lycéenne qui n’aime pas du tout du tout sa prof d’Anglais et pour cause, cette fameuse Jacqueline Jacquet (« Je ne sais pas si ce sont ses parents qui sont cons ou si elle a mal choisi son mari, mais bon… ») est constamment sur son dos. Mais Lucie ne se laisse pas faire, seulement, lorsque Mme Jacquet annonce la grande nouvelle, celle de partir 5 jours à Londres, Lucie sera furieuse de ne pas pouvoir y aller à cause de son « comportement inqualifiable ». Avec l’aide d’Abu et de quelques situations miraculeuses, Lucie va se retrouver à Londres, elle n’aura juste pas prévu de faire du Baby-sitting pour un petit Lord Anglais !!!

Ce livre est complètement loufoque, on part d’une situation à une autre sans pause, il n’y a pas de blanc ce qui est top, l’action est bien là !!! Lucie va vivre une aventure plus qu’extraordinaire et parfois même complètement dingue. Entre belles rencontres, nouvelles amitiés et catastrophes, ce livre nous fait vivre un très bon moment, on voyage, on s’amuse, on rigole beaucoup aussi et ce livre fait un bien fou !!!

Je ne connaissais pas du tout cette auteure avant de lire ce livre mais j’adore sa plume, son humour et sa bonne humeur. On a qu’une seule envie, c’est de tourner les pages sans s’arrêter, c’est pourquoi j’ai très vite lu ce livre. Ce que je regrette, c’est qu’il est assez court et j’en voulais encore, en espérant avoir peut-être une suite ou une autre histoire complètement dingue de cette auteure.

En bref, un livre qui nous mets de bonne humeur, qui nous fait rire et qui fait du bien, n’hésitez surtout pas, jetez-vous dessus !!!

En petit bonus, voici le teaser du livre :

 

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Sarbacane Exprim'

Dylan Dubois de Martine Pouchain

Titre : Dylan Dubois

Tome : X

Auteur : Martine Pouchain

Editions : Sarbacane Exprim’

301 Pages

15,50€


Après un an en foyer, Dylan, un garçon de 16 ans tendre et solitaire, rentre chez lui… où une surprise l’attend : son père a remplacé sa mère, partie trois ans plus tôt. A priori, Dylan n’a rien contre Cynthia, sa séduisante belle-mère. Sauf quand elle met son chien Rusty dehors « parce qu’elle ne supporte pas son odeur ». Et puis, Dylan ne comprend pas pourquoi son père mute caniche dès qu’elle le siffle… Mais le pire, c’est quand il comprend. Cynthia n’est pas juste une belle-mère désagréable : c’est une machine à démolir les gens. Dylan n’a plus qu’une issue : se tirer avec Rusty. Direction la forêt !


Je tiens à remercier la maison d’édition Sarbacane pour notre partenariat ! Je découvre beaucoup de livres très beaux grâce à vous et c’est le cas encore une fois avec ce livre. J’aime beaucoup la couverture, le paysage en arrière-plan est beau et le garçon doit être Dylan Dubois. Je suis intriguée par le résumé et cette couverture, pourquoi ce jeune garçon veut s’enfuir ?

Dylan Dubois est un jeune garçon de 16 ans qui a été placé dans un foyer pendant 1 an. Sa mère est partie il y a 3 ans et son père a sombré dans l’alcool, il ne pouvait plus s’occuper de Dylan. Mais le jour des retrouvailles, son père n’est pas seul. Dylan aura la surprise de découvrir qu’une femme et son petit garçon Pedro habitent désormais chez eux. Son père a refait sa vie et Dylan n’est pas contre, seulement, sa belle-mère n’est pas celle que l’on pourrait croire au premier abord. La seule chose qui lui reste à faire, c’est de s’enfuir, aller là où il a toujours voulu aller ; la forêt ! Rusty, son compagnon canin va l’accompagner.

Ce livre m’a oppressé pendant toute la première partie de l’histoire. Cynthia est un personnage que je déteste au plus haut point, elle fait sa gentille auprès de tout le monde pour avoir ce qu’elle veut et une fois que c’est fait, elle vous rabaisse, vous manipule, vous fait douter de vous, vous avez l’impression d’être la pire des personnes du coup. Cette partie du livre est très difficile que ce soit pour nous lecteurs comme pour notre personnage principal. Dylan va donc fuir mais Cynthia le hantera encore…

La deuxième partie du livre est une grande bouffée d’air frais, j’ai ressenti une libération comme Dylan, on a l’impression d’enfin respirer, de vivre. Je me suis très vite attaché à lui et à Rusty. Malgré tout, Dylan reste imprégné pas tout ce qu’il a vécu avec Cynthia, son père et le petit Pedro.

J’ai beaucoup aimé voir l’évolution de notre personnage, son courage lorsqu’il a marché des kilomètres et des kilomètres à travers la forêt, ses rencontres… L’auteure a une manière d’écrire son livre, j’ai ressentis les mêmes choses que Dylan, j’ai senti ses doutes, Dylan et moi ne faisons plus qu’un.

On ne peut pas dire qu’il y a beaucoup d’action mais l’auteure joue avec nos sentiments, elle a été capable de me faire ressentir des choses que je n’avais pas eu avec d’autres livres, d’autres personnages.

La fin du livre est très rapide mais ça ne m’a pas dérangé, j’ai pu m’imaginer la suite des événements.

En bref, c’est un livre très fort qu’il faut lire à tout prix !!!

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

 

Publié dans Editions Sarbacane Exprim'

Dysfonctionnelle de Axl Cendres

Titre : Dysfonctionnelle

Tome : X

Auteur : Axl Cendres

Editions : Sarbacane Exprim’

305 Pages

15,50€


Fidèle, jeune adolescente, grandit, entourée de ses six frères et sœurs, dans une famille dysfonctionnelle : son père enchaîne les allers-retours en prison, sa mère est à l’asile. Dotée d’une « intelligence précoce », elle s’intègre à un lycée des beaux quartiers où les élèves la regardent comme un alien. Mais c’est là que l’attend l’amour, le vrai, celui qui transforme, celui qui sauve…


Je tiens à remercier la maison d’édition Sarbacane pour notre partenariat et pour la confiance qu’elle m’accorde depuis maintenant plus d’un an !!! Je ne connaissais pas du tout cette auteure avant d’avoir lu ce livre mais avant même que ce dernier ne sorte, beaucoup de personnes ont parlé de ce livre comme le livre le plus attendu du moment chez Sarbacane. Je l’ai donc lu avec grand plaisir sans vraiment m’attendre à quoi que ce soit. J’ai eu une énorme surprise, ce livre est une vraie merveille, tout est vrai, tout est magnifique !!! J’ai eu un énorme coup de cœur pour cette famille dysfonctionnelle.

Fidèle est une jeune fille qui nous raconte son histoire, celle de sa famille, de ses frères et sœurs, de ses parents, de sa vie en étant enfant, de sa vie lorsqu’elle grandit. Avec six frères et sœurs, elle ne s’ennuie pas à la maison surtout avec cette famille dysfonctionnelle rien ne va mais pourtant, tout le monde est heureux dans un sens. Son père fait des allers-retours en prison parce qu’il est là au mauvais endroit au mauvais moment, sa mère qui a vécu un enfer étant plus jeune et qui, à force d’y penser, devient folle au fur et à mesure des années. Les asiles, elle connait bien malheureusement. Puis arrive les frères et sœurs Dalida, Alyson, Maryline, JR, Jésus et Grégorio. Fidèle est très heureuse, elle nous raconte ses souvenirs, ses malheurs, les guerres dans le pays de son père qui affecte toute la famille, ses amours et tout ce qui va avec, son don qui est d’avoir une mémoire photographique… Tant de sujet important à ses yeux et qui m’ont permis de découvrir cette Fidèle différemment tout au long du livre.

Ce livre aborde des sujets très important tel que les guerres, l’homosexualité mais aussi le fait qu’une famille dysfonctionnelle n’est pas forcément mauvaise. On aborde aussi le monde des manifestations, de l’alcool et la drogue… et encore tellement d’autres choses. Sur l’homosexualité par exemple, je ne suis vraiment pas attirée par ce sujet, bien souvent j’évite car ça me met mal à l’aise, je n’ai rien contre pourtant mais dans ce livre j’ai trouvé ça magnifique !!! L’auteur a une manière de nous expliquer, de nous raconter les choses que j’ai adoré découvrir cet univers que je rejetais. Ce livre est une vraie bouffée d’air, j’ai pris mon temps pour le lire et c’est ce qu’il faut faire avec ce genre de livre, le savourer, on apprend aussi que certaines choses ne sont pas forcément mauvaise comme on le pense bien souvent. Fidèle m’a fait pleurer, m’a fait rigolé, j’ai été en colère comme elle et je me suis très attachée à elle.

En commençant ce livre, on peut être un peu perdu, un coup Fidèle à 9 ans, un coup 23 ans puis on revient lorsqu’elle était enfant mais en lisant bien, on se repère facilement et grâce à ça, tout est fluide, ce n’est donc plus un problème.

Je pense que tout est dit, lisez-le, foncez !!!

En bref, comme dit plus haut, c’est un énorme coup de cœur pour moi !!! Je vous le recommande vivement.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

 

Publié dans Editions Sarbacane Exprim'

Quelqu’un qu’on aime de Séverine Vidal

Titre : Quelqu’un qu’on aime

Tome : X

Auteur : Séverine Vidal

Editions : Sarbacane Exprim’

205 Pages

15,50€


« Matt craignait le pire. Il sent sur son cou la main de son grand-père, qui prend la parole :

– Je perds la mémoire. Et ce jeune homme, assis là, il m’emmène en tournée à travers les USA pour réveiller les souvenirs enfouis. C’est pas beau ça ?

Antonia et Luke hochent la tête, ensemble, parce qu’ils sont émus, Matt le voit dans le rétro.

Gary relâche son étreinte et :

– Qui pourrait rêver meilleur petit-fils, hein ?

Matt craignait le pire et ce n’est pas ce qui est arrivé.

C’est même tout le contraire. »


Je tiens à remercier les éditions Sarbacane pour cet envoi et pour leur confiance. Je connais assez bien la maladie d’Alzheimer, du coup j’avais un peu peur de lire ce livre, cette maladie est vraiment horrible. L’auteur a fait une histoire qui m’a fait chaud au cœur, qui m’a bouleversé, c’est vraiment un livre magnifique.

Gary est atteint de la maladie d’Alzheimer et avec Matt, son petit-fils, ils ont décidé de refaire la tournée à travers les Etats-Unis que Gary a fait en 1958 lors de la tournée de Pat Boone, son chanteur préféré, en espérant raviver la mémoire de ce dernier. Après un départ assez compliqué, le road trip peut enfin commencer. Ils ne sont pourtant pas seul puisque 3 autres personnes seront de la partie.

J’ai beaucoup aimé ce livre, des liens vont se créer dès le départ mais aussi durant tout le voyage. on va suivre 4 générations en tout, en partant de Gary à la très jeune Amber. Chacun ayant ses petits secrets, ses problèmes, ses bons souvenirs, on aura des révélations sur chaque personnage. La fin de ce livre m’a complètement chamboulé. Ils se sont tous trouvés, ils ont vécu de belles choses et des petits soucis mais c’est normal, tout n’est pas rose dans la vie.

Luke, ce jeune garçon qui fuit sa famille, sa vie. Antonia, qui part pour un entretien d’embauche et qui ne vas pas lâcher ce petit groupe finalement. Amber, cette petite fille qui découvrira de très belles choses et fera la meilleure des rencontres. Matt, qui part pour son grand-père et veut lui donner le meilleur pour raviver sa mémoire, retrouver ses souvenirs. Et enfin, Gary ou Old Gary, ce vieux bonhomme très attachant qui une fois sera parmi nous, une fois autre part, on ne sait trop où. Tout ce petit monde vont s’attacher les uns aux autres jusqu’à ne plus se quitter, une famille s’est créée.

Ce que j’ai regretté le plus, c’est qu’il n’y ai pas de carte dans le livre vu que les Etats-Unis et moi, ça fait deux. Puis, après avoir fini le livre, l’auteure m’a envoyé ce lien, il s’agit d’une carte animée qui est très pratique.

L’auteur a une manière de raconter les choses, ça vous retourne complètement. Cette maladie est assez horrible comme je disais plus haut mais grâce à ce livre, j’ai pu voir qu’il y avait aussi de très bons côtés.

En bref, je ne dis pas grand-chose sur ce livre pour la simple et bonne raison qu’il faut le lire, le découvrir, le savourer pour comprendre, vivre, rire et pleurer avec les personnages. Ce n’est pas une histoire qu’on explique, c’est une histoire qu’on vit.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Sarbacane Exprim'

Cœur de Brindille de Yves-Marie Robin

Titre : Cœur de Brindille

Tome : X

Auteur : Yves-Marie Robin

Editions : Sarbacane Exprim’

188 Pages

15,50€


Été 1975, Cité des Biscottes, dans le Nord de la France. Lolita dite Brindille, une adolescente de 15 ans, vit seule avec sa mère, alcoolique notoire. En vraie « fleur de béton », Brindille ne rêve que de partir – d’abord et avant tout, pour revoir son frère aîné Angelo, incarcéré à Marseille. C’est à l’occasion d’une rencontre foudroyante avec un jeune jongleur travaillant dans un cirque tzigane qu’elle concrétise ce désir… au grand désarroi de son professeur de lycée, très attaché à cette élève atypique qui va se lancer à sa poursuite. Mais Lolita laisse peu de traces ; lancée sur les routes avec le cirque, elle apprend le métier, change d’identité, s’adapte aux péripéties en suivant son instinct, toujours. En cargo, à pied ou sur la selle d’un scooter, elle ira jusqu’au bout de son aventure… par le chemin où naissent les légendes !


Je tiens à remercier la maison d’édition Sarbacane pour cet envoi et pour leur confiance ! La couverture et le résumé m’ont plu de suite alors j’étais très contente quand je l’ai reçu dans ma boîte aux lettres.

Lolita (dite Brindille) est une jeune Lilloise de 15 ans qui rêve de liberté, sa mère est alcoolique et s’en fiche de tout et son frère, Angelo, est incarcéré dans une prison à Marseille. Lolita est une fille intelligente qui aime son frère de tout son cœur, elle veut tout faire pour aller le voir à Marseille. Elle va rencontrer Diego, le fils d’un gérant de cirque pour qui elle va tomber amoureuse et grâce à lui, elle pourra s’enfuir de chez elle. Commence alors sa route vers la liberté mais sa fuite sera pas sans conséquences…

Ce livre est composé de trois partie.

La première partie nous permet de mieux connaitre Brindille et son frère à travers des lettres qu’ils s’envoient de temps en temps. Brindille est courageuse et cette première partie est parfois dure, sa mère n’est pas du tout tendre avec elle, à 15 ans elle doit déjà s’occuper d’elle-même, être autonome. Son frère connait la vie dure de la prison mais rien que de penser à sa sœur, ça permet de le faire tenir. Je me suis très vite attachée à Brindille.

La deuxième partie, on découvre la liberté en même temps que Brindille, la joie de vivre, l’air pure, l’amour aussi. Les moments qu’elle partage avec Diego sont beaux et m’ont fait rêver. Mais la liberté de Lolita est de courte durée et la police est déjà à sa recherche. Avec Diego, elle va connaître l’aventure et ce ne sera pas marrant. Voyage en bateau, naufragés sur une île quasi déserte, ils vont connaître des moments difficiles.

Dans la troisième partie, Lolita et Diego sont encore plus soudés et je trouve ça beau, ils se sont vraiment bien trouvés. J’ai tout aimé dans ce livre, on a de tout que ce soit la liberté, l’enfermement, la joie, la peine, l’amour et le rejet.

J’ai eu un peu de mal au début avec le style d’écriture qui est assez propre à la collection Exprim’ mais après un certain temps, j’ai lu page après page. J’ai pourtant pris mon temps pour lire ce livre, je ne voulais pas quitter Lolita et j’aimerais beaucoup savoir ce qu’elle est devenu après ce livre, cette fille est juste très attachante.

En bref, c’est un énorme coup de cœur, ce livre est tellement vrai, une vraie petite pépite !!! Je vous le recommande vivement.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Sarbacane Exprim'

Les petites reines de Clémentine Beauvais

Titre : Les petites reines

Tome : X

Auteur : Clémentine Beauvais

Editions : Sarbacane Exprim’

270 Pages

15,50€


À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.


Je tiens à remercier la maison d’édition Sarbacane pour ce partenariat. J’ai découvert il y a peu, Carambol’Ange de Clémentine Beauvais et comme j’ai adoré j’ai voulu lire Les petites reines. La couverture est très colorée, très jolie mais c’est le résumé qui m’a interpellé.

Mireille, Astrid et Hakima sont élue « Boudins d’or, d’argent et de bronze » lors du concours organisé par ce cher Malo. Mireille est en quelque sorte habituée puisque ça fait la troisième année maintenant qu’elle est élue mais c’est tout nouveau pour Astrid et Hakima. Mireille va devenir amie avec les deux autres « boudins » et ensemble elle vont partir sur les routes de France pour rejoindre Paris à vélo ! Quelle courage et heureusement que Kader, le frère d’Hakima, est avec elles pour cette grande aventure.

Mireille a un humour assez spécial et j’ai pas trop adhéré, elle y va un peu fort parfois envers les personnes qu’elle aime mais c’est son caractère. Astrid est une dingue d’Indochine et des jeux vidéos, elle est très gentille et aime aider les autres. Avant de venir en France, elle habitait en Suisse où elle est était chez les sœurs. Hakima est la plus jeune, elle n’est qu’en cinquième, elle est adorable et puis son frère Kader est mon personnage préféré. Il était soldat dans l’armée quand il a eu un accident et s’est retrouvé en fauteuil roulant. Kader est le seul garçon dans cette grande aventure, il est calme, il a la tête sur les épaules et les filles peuvent compter sur lui. Malo est un jeune garçon très méchant et qui n’hésite pas à faire du mal aux autres sans penser aux conséquences que peuvent avoir ses mauvaises blagues.

Les trois « boudins » vont se préparer à partir en vélo avec le pick-up prêté par la mère d’Astrid. Elles sont élues boudins alors pourquoi ne pas vendre des boudins sur la route vers Paris ? Il y a beaucoup d’humour dans ce livre, j’ai bien aimé sauf l’humour de Mireille. Je me suis malgré tout ennuyée pendant toute la route vers Paris. J’ai trouvé ça long même si il arrive beaucoup de péripéties aux trois filles et Kader. Je n’ai pas été embarquée dans l’histoire comme j’aurais voulu et j’ai été déçu de la fin du livre, tout va si vite, je m’attendais à ce qu’il y ait pleins de choses à Paris puisque les trois filles et Kader avait chacun une chose à faire sur Paris ce fameux 14 Juillet alors quand en une petite dizaine de pages tout était fini, j’ai été déçu. Je suis très mitigée pour ce livre, j’en attendais peut-être de trop.

En revanche, ce livre montre la réalité quand aux journalistes qui veulent tout savoir dans la minute et qui n’hésitent pas à les suivre, à téléphoner, à presque les harceler. Il y a de très bonnes leçons de vie aussi et l’histoire de Kader m’a énormément touché. Les sentiments de Mireille envers Le soleil (si vous lisez ce livre vous comprendrez), les petits problèmes de fille pour Hakima, l’amour d’Astrid envers Indochine… ça j’ai aimé ! Pour moi, il y a du bon et du moins bon mais c’est quand même une petite lecture agréable.

En bref, un livre qui pourrait plaire à ceux qui veulent passer un petit moment de détente et voyager à travers les villes de France.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Sarbacane Exprim'

Les Géants de Benoît Minville

Titre : Les Géants

Tome : X

Auteur : Benoît Minville

Editions : Sarbacane Exprim’

284 Pages

15,50€


Ça se passe sur la Côte Basque. Les Géants, ce sont eux : Marius, le fils, surfeur, son besoin d’ailleurs. Auguste, le père, marin pêcheur, cramponné à la vie qu’il s’acharne à offrir à ses enfants. La sœur, Alma, qui veut exister dans cette famille patriarcal… et qui cache à tous son idylle avec Esteban, ami d’enfance de Marius ; sa famille à lui s’accroche dans un mobilhome à l’année. Et d’un père à l’autre, d’un fils à l’autre, les deux clans se serrent les coudes. Tous là, unis dans cette région brute, irréductibles. Soudain, la vague arrive. César, le grand-père de Marius, revient d’entre les morts ; et avec lui, de lourds secrets couvés comme un trésor de guerre…


Je tiens tout d’abord à remercier la maison d’édition Sarbacane pour leur confiance et pour m’avoir permis de lire un second livre de cet auteur.

J’ai lu Victor Tombe-Dedans chez les trois mousquetaires de ce même auteur mais avec Les Géants on part dans un registre complètement différent. La couverture de ce livre m’a d’abord attiré pour le sable, le van et ce jeune homme torse nu regardant la mer puis le résumé mystérieux, annonçant l’arrivée d’une vague. Mais quelle vague ?

Marius et Esteban, meilleur ami et fou de surf, que rien ne peut séparer. Marius et sa famille d’un côté et de l’autre la famille d’Esteban, deux familles soudés mais que la vie n’épargne pas. Et le grand-père de Marius revenu de prison pour quoi ? La famille ou l’argent ?

Marius et sa famille, Alma sa sœur amoureuse de son meilleur ami Esteban et qui repasse le Bac, Enora sa mère et Auguste son père, pécheur. Marius vit par le surf et le Lord Jim, vieux voilier qu’il retape avec passion. Son père et sa mère ont parfois du mal à joindre les deux bouts en fin de mois et quand le grand secret éclate, c’est très dur pour Marius de supporter tout ça. Esteban et sa famille, Bartolo son petit frère légèrement autiste mais tellement attachant, Samia sa mère et Henriko son père, qui boit et qui a du mal avec Bartolo. Dans la galère, ils vivent dans un mobilhome toute l’année et n’ont pas vraiment de ressource à part le travail d’ouvrier d’Esteban. Sa seul passion est le surf, son ami Marius et sa copine Alma, la sœur de Marius qu’il aime en cachette depuis des mois.

La vie est très dur pour ces deux familles mais quand César, le grand-père de Marius débarque, on croit que rien ne peut empirer leur situation mais on a tort de penser ça. Ex taulard, il a purgé une peine de vingt ans en prison et il revient soit disant pour sa famille mais pas que. C’est un dur que personne ne regarde de travers sous peine de finir sous les coups mais en le connaissant un peu mieux, ce vieil homme à un bon cœur pour sa famille.

L’auteur nous décrit si bien l’environnement des personnages que rien qu’en l’imaginant, on a envie d’y être. La côte Basque est un endroit que je ne connais pas du tout et j’ai apprécier le découvrir à travers ce livre. Dans ce livre, il y a des problèmes très important que l’on rencontre nous même dans la vraie vie et à travers celui-ci on voit la difficulté à surmonter certaine épreuve. En le lisant, on ressent de la peur, de la surprise, de la joie parfois mais c’est un livre très dur. Certain passage sont plein de vulgarité, c’était très surprenant et rendait l’action encore plus forte.

Cependant, je trouve que certains points ne sont pas assez approfondis, comment fait César pour repérer direct la planque du blé ou qui sont réellement les caïds à ses trousses ? J’aurais aimé en savoir plus. Ceci étant dit, ça n’a pas gêné ma lecture plus que ça.

En bref, je sais pas si j’ai vraiment aimé ma lecture, je reste en retrait par rapport à l’histoire mais ça été une très belle découverte.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?