Publié dans Editions Pocket Jeunesse

La fille Dragon Tome 1 L’héritage de Thuban de Licia Troisi

Titre : Le fille Dragon, L’héritage de Thuban

Tome : 1

Auteur : Licia Troisi

Editions : pocket Jeunesse

279 Pages

15,90€


Sofia, 13 ans, vit dans un orphelinat. Mais à son âge, il y a peu de chances qu’elle soit adoptée. Pourtant, le jour où un professeur d’ethnologie décide d’en faire sa fille, sa vie bascule. Il lui apprend qu’elle est une « Dormante », habitée par l’esprit d’un puissant dragon. Il a la mission de la préparer à combattre le malveillant Nidhoggr, une créature à l’origine de l’extermination des dragons et de l’assèchement de l’Arbre-Monde.


J’ai ce livre depuis un bon moment dans ma PAL et grâce à vous, je l’ai enfin lu puisque vous l’avez choisi pour moi. J’ai vraiment adoré ce livre qui est pourtant du jeunesse.

Sofia est une jeune fille de 13 ans qui vit dans un orphelinat depuis qu’elle est toute petite. Elle n’a jamais vraiment connu ses parents et personne ne veut l’adopter. Jusqu’au jour où un homme vient dans l’orphelinat en voulant adopter Sofia et seulement elle. Elle est surprise mais tellement heureuse !!! Pourtant, elle va vite comprendre pourquoi cet homme la voulait elle et pas un autre enfant, elle est spéciale. Le monde entier repose sur ses épaules, elle va devoir se montrer courageuse car le danger est partout.

Sofia est une dormante, un dragon très puissant et très ancien vit en elle. Elle a une mission et doit l’accomplir avec succès mais son nouveau rôle la perturbe, elle qui n’a jamais confiance en elle, qui a le vertige et qui se rabaisse tout le temps, comment peut-elle sauver le monde ? Avec l’aide de son tuteur, le professeur Georg Schlafen qui est là pour protéger les dormants (oui oui ils sont plusieurs !!!), le majordome Thomas et la jeune Lidja qui est une dormante elle aussi, ils vont ensemble se battre pour réussir cette mission, sauver l’Arbre-Monde qui est à l’origine de la vie.

Vous vous doutez bien que le grand méchant est une créature pas très commode puisqu’il s’agit d’une vouivre du nom de Nidhoggr et que lui va se battre pour justement éliminer l’Arbre-Monde, il n’est pas seul dans ce combat c’est pourquoi, Sofia et les siens doivent se montrer prudent et plus intelligent qu’eux.

Je ne pensais pas aimer autant ce livre qui peut paraître compliqué au premier abord mais qui est tout à fait intéressant par la suite. Il y a beaucoup d’action et tout se tient, chaque détail se suit et c’est très plaisant de lire un livre sans complication, qui se lit tout seul, qui m’a entraîné dans un monde complètement fascinant. C’est du jeunesse mais a un très bon niveau. J’ai hâte de lire la suite car c’est pas du tout fini pour Sofia, elle a encore tellement de choses à accomplir !!!

En bref, c’est un livre que j’ai énormément adoré et que je recommande vivement à tout le monde.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

 

Publié dans Editions Pocket Jeunesse

Mon étrange petite sœur et les prisonniers d’Alcatraz de Gennifer Choldenko

Titre : Mon étrange petite sœur et les prisonniers d’Alcatraz

Tome : X

Auteur : Gennifer Choldenko

Editions : Pocket Jeunesse

260 Pages

15€


Prison d’Alcatraz, 1935. Fraîchement embauché comme gardien-électricien à la prison d’Alcatraz, M. Flanagan entraîne avec lui sur l’île sa femme et ses deux enfants, Caribou (12 ans) et Nathalie (16 ans). Pour la famille, une nouvelle vie pleine de dangers commence. Ce que souhaite Caribou avant tout, c’est protéger Nathalie, sa grande (petite) sœur autiste et lui éviter l’institut spécialisé. Ce qu’il voudrait aussi : attirer l’attention de Lola, la peste si craquante qui règne sur sa nouvelle bande de copains. Ce qu’il désirerait en secret : rencontrer un des prisonniers d’Alcatraz… et pourquoi pas le mythique Al Capone ? Comment peut-il se douter un seul instant que Nathalie, désespérément fragile, quasiment muette, enfermée dans sa tête, sera celle qui réalisera ses rêves ?


J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge Corbeille Livresque et aussi pour le challenge Jeunesse / Young Adult #4.

Quand j’ai vu ce livre, j’ai d’abord adoré la couverture, elle est toute simple mais avec ce titre ça m’a intrigué. En lisant le résumé, ça a confirmé mon ressenti, il fallait que je l’achète. Il était d’occasion en plus alors que demander de plus !

Caribou va déménager avec sa famille sur l’île d’Alcatraz, célèbre île puisque c’est là que sont enfermés les plus dangereux prisonniers, son père à trouver un poste d’électricien-gardien alors c’est la chance de leur vie. Ils déménagent avant tout pour sa sœur qui est atteinte de l’autisme. Dans le ville d’à côté se trouve une école spécialisé pour ces enfants là, alors ses parents vont tout faire pour l’a faire rentrer.

Caribou est un grand garçon de 12 ans mais ses parents comptent beaucoup sur lui pour qu’il aide sa sœur Nathalie qui elle à 16 ans. Tout ce qui intéresse sa sœur, ce sont ses boutons dans son bocal et du gâteau au citron. Caribou va devoir se faire de nouveaux amis sur l’île mais quand il rencontre Lola, la fille du directeur, il sent qu’elle n’est pas une bonne amie. En effet, elle adore monter des plans des plus saugrenues les uns des autres aux risques de faire punir « ses amis ». Il rencontre également Thérèse et Jérémie qui sont frère et sœur mais aussi Annie. Sur les ordres de sa mère, il va devoir surveiller sa sœur, faire attention à elle car, atteinte de l’autisme, elle peut être très imprévisible, il doit cependant l’emmener partout où il va jusqu’à ce qu’il arrive quelque chose que Caribou ne va pas apprécier.

L’auteure a une écriture très fluide, c’est un livre jeunesse donc le livre n’est pas difficile à comprendre. On voit que l’auteure est très bien renseignée, elle connait énormément de chose sur l’île d’Alcatraz et ces prisonniers, pour preuve, elle a fait tout un paragraphe à la fin du livre sur la vie de l’île dans les années 1930. Ça rajoute un plus à l’histoire, c’est très intéressant. Le seul point négatif et j’ai trouvé ça dommage, c’est qu’elle utilise des termes qui, je pense, n’existaient pas en ce temps là. Pour l’autisme, ce sujet est très présent dans le livre mais l’auteure n’en parle pas beaucoup à part pour nous expliquer les moindres faits et gestes de Nathalie. On ressent bien ce que la maladie fait subir à la famille, on voit combien ce doit être dur d’avoir une personne très chère pour nous atteinte de cette maladie mais c’est tout, l’auteure en reste là.

En bref, c’est un livre qui vaut le coup d’être lu que ce soit pour les connaissances sur l’île mais aussi sur l’autisme. Je vous le conseille.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?