Publié dans Editions Ki-oon Latitudes

L’oiseau bleu de Takashi Murakami

Titre : L’oiseau bleu

Tome : X

Auteur/Illustrateur : Takashi Murakami

Editions : Ki-oon Latitudes

213 Pages

15€


Yuki Higashimoto est la plus heureuse des femmes : un mari aimant, Naoki, ainsi qu’un adorable garçon de cinq ans, Shu, la comblent de bonheur. Mais la sortie de route de la voiture qui les ramène d’un innocent pique-nique va sonner de manière cruelle et irrémédiable la fin de cette existence paisible… Le petit Shu ne survit pas à la violence du choc, et Naoki est plongé dans un coma végétatif. Pour Yuki, un long combat commence : comment reconstruire sa vie et préserver un lien avec un mari qui est présent sans l’être ?


Je n’ai pas pour habitude de lire des mangas mais ce résumé m’a donné très envie. La couverture n’est pas la plus jolie mais elle nous raconte déjà le début de l’histoire et j’ai voulu en savoir plus.

Yuki, Naoki son mari et Shu son fils sont en train de pique-niquer dans un très beau champ. Ils sont tellement heureux ! Mais sur la route du retour, un drame survient… Shu ne survit pas à l’accident de voiture et Naoki est dans le coma. Yuki se sent seule mais elle restera chaque jour aux côtés de son mari, elle l’aidera à aller mieux et à surmonter cette douloureuse épreuve de la perte d’un être cher.

Hidéo travaille chaque jour à l’usine avec Tominaga et chaque nuit, ce dernier fait des heures supplémentaires pendant qu’Hidéo surveille son fils, Yuta. Or, une nuit, Tominaga ne rentre pas du travail… Il meurt dans un accident de travail et le petit Yuta sera placé en famille d’accueil. Tout va tellement vite, Hidéo a du mal a se séparer de cet adorable enfant et de ce cher ami maintenant disparu.

Quel est le lien entre ces deux histoires bouleversantes ?

Ce livre est magnifique, aussi bien pour l’histoire que pour les messages que l’auteur nous envoie à travers ce livre. Plus d’une fois, j’ai eu envie de pleurer tellement c’est intense. D’un côté, il y a Yuki qui doit gérer son mari en coma végétatif et l’absence de son fils. De l’autre, il y a Hidéo qui est vieux maintenant, qui perd non seulement un ami et le fils de ce dernier mais qui maintenant perd aussi la mémoire…

Yuki et Hidéo ont chacun une histoire, un passé douloureux et pourtant ils se connaissent. Je ne peux vous dire quel lien les unit, à vous de lire ce livre pour le découvrir. Tout ce que je peux vous dire, c’est que cette histoire ne vous laissera pas indifférent, vous ressentirez beaucoup de sentiments, de la joie, de la tristesse, de la colère… Des émotions très vives !

A la fin de la première partie et de la seconde, je n’avais pas du tout envie que ça s’arrête, j’ai adoré les personnages, j’ai appris beaucoup de choses grâce ou à cause d’eux. L’auteur a écrit une lettre à la toute fin révélant que ce livre était en réalité des questions qu’il se poser ou des situations qu’il avait vécus…

Les illustrations sont jolies et je pense sincèrement qu’elles ont fait toute la différence. Sans ces beaux dessins, on ne vivrait pas l’histoire avec autant d’émotions et d’intensités.

En bref, j’ai eu un énorme coup de cœur et je vous recommande vivement cette magnifique histoire bouleversante, Lisez-le !

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Ki-oon Latitudes

Underwater Tome 1 Le village immergé de Yuki Urushibara

Titre : Underwater, Le village immergé

Tome : 1

Auteur/Illustrateur : Yuki Urushibara

Editions : Ki-oon Latitudes

246 Pages

15€


Par un été étouffant, alors que d’importantes restrictions d’eau frappent le Japon, la jeune Chinami s’évanouit pendant un entraînement d’athlétisme. Mais lorsque la collégienne se réveille, elle se trouve sur les berges idylliques d’une rivière aux eaux cristallines. Autour d’elle, un village paisible, où seuls vivent encore un vieil homme et un petit garçon. Ce lieu mystérieux, qui lui semble étrangement familier, va petit à petit lui livrer ses nombreux secrets…


C’est assez rare que je lise des mangas mais ce résumé m’a vraiment plu et je voulais de suite en savoir plus ! La couverture est très jolie, très simple avec des couleurs qui apaisent.

Chinami est une jeune fille qui vit au Japon, lors d’un cours d’athlétisme, elle va s’évanouir et se retrouver dans un petit village où il n’y qu’un vieil homme et un petit garçon. C’est très étrange, surtout qu’il y a quelques secondes à peine, elle était en cours de sport dans son école… Chinami va à plusieurs reprises s’évanouir et se retrouver encore dans ce village. En parallèle, nous suivons Kiyoko dans le fameux village de Chinami. Kiyoko et Tatsumi sont un couple vivant dans la douleur depuis qu’un drame est survenu au sein de leur famille. Leur petite Kazumi voudra en savoir plus sur ce qui s’est passé dans sa famille mais lorsqu’un barrage doit être construit près de leur village, tout le monde doit s’enfuir pour éviter d’être noyé… Le village ne sera bientôt plus qu’un souvenir.

L’histoire peut paraître assez compliqué, nous avons deux histoires en parallèle qui se rejoignent en une seule au final. D’une part, nous suivons donc Kiyoko, une jeune femme très aimé de Tatsumi qui vont malheureusement vivre l’enfer. Kazumi leur fille est très attachante et est en lien direct avec Chinami, notre personnage du départ. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre mais franchement, cette histoire est bouleversante, très complexe à raconter, il faut vraiment lire ce livre pour comprendre.

Les illustrations sont magnifiques et plus d’une fois j’ai eu la larme à l’œil. Quand j’ai commencé à lire, je ne me suis posée aucune question, on se laisse embarquer petit à petit par les événements et la fin est juste superbe.

J’ai eu un gros coup de cœur pour ce premier tome et j’espère malgré tout vous avoir donné envie de le lire aussi. Je compte emprunter le tome 2 dès que possible.

En bref, un manga vraiment magnifique, bouleversant, qui ne vous laissera pas indifférent.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?