Publié dans Editions Grasset

Hugo de la nuit de Bertrand Santini

Titre : Hugo de la nuit

Tome : X

Auteur : Bertrand Santini

Editions : Grasset – Jeunesse

214 Pages

13,50€


«L’oncle d’Hugo allait presser l’interrupteur de la lampe de chevet lorsque l’enfant le retint par la main. – Attends… J’avais encore une question à te poser… – Quoi donc ? sourit son oncle. – Je me demandais… Tu penses qu’un mort, ça peut se déterrer tout seul ? Son oncle écarquilla les yeux pour souligner l’absurdité de la question. – «L’enfer est vide. Tous les démons sont parmi nous», dit-il dans un souffle. – Qu’est-ce que ça veut dire ? – C’est du Shakespeare et cela signifie que les vivants sont plus à craindre que les morts. Hugo fronça les sourcils d’un air dubitatif. – Et sur ce constat d’épouvante, conclut Oscar dans un large sourire, je te souhaite de beaux rêves ! D’un clic, il éteignit la lampe de chevet. Hugo entendit ses pas s’éloigner dans le noir. La porte se referma sans bruit. Maintenant, la nuit pouvait commencer… »


Je trouve cette couverture magnifique !!! Je dois dire que c’est la couverture qui m’a donné envie de lire ce livre. Puis j’ai regardé le résumé et j’ai trouvé que c’était étrange alors pourquoi pas.

Hugo est un jeune garçon vivant avec ses parents dans une grande maison et en haut de la colline, se trouve un cimetière. Ce dernier est convoité par de nombreuses personnes puisqu’il y cache du pétrole. Seulement, le père d’hugo connait une plante très rare qui pousse dans le cimetière. Jusqu’au jour, où une nuit, cette plante est saccagée… Hugo sent qu’il va mourir cette nuit-là alors il se confie à son Oncle Oscar. Le pressentiment d’Hugo s’est révélé être exact et bientôt, il rejoindra les morts du cimetière en haut de la colline.

Cette histoire est vraiment étrange. Je me suis faite avoir dès le début puisque les personnages ne sont pas ceux qu’ils paraissent être. Pendant que Hugo erre dans le cimetière, j’avais vraiment l’impression d’être dans une pièce de théâtre ! Les personnages nous racontent leur mort de façon comique ce qui rend la mort moins sombre, moins triste.

Toutefois, j’ai trouvé une partie de l’histoire un peu lourde. J’ai été perturbé avec comme l’impression qu’on se joué de moi mais au final, c’était pour mieux nous surprendre à la fin et j’ai adoré la fin du livre, ce retournement de situation était déroutant mais tellement juste, j’ai pris une petite minute pour me remémorer les événements passés pour réussir à comprendre ce dénouement final.

Malgré cette ambiance mortelle, il y a beaucoup d’humour et c’est très plaisant, on se sent triste pour devenir joyeux d’un coup. Je me sentais, comme Hugo, dans un rêve éveillé.

L’auteur a un talent fou et je l’adore déjà pour ses autres livres mais alors là, je suis conquise. Ce livre est poétique, magnifique et je ne regrette pas du tout de l’avoir lu !

En bref, une histoire poétique qui ne m’a pas laissé indifférente.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?