Publié dans Editions Flammarion

Mentine Tome 2 Cette fois c’est l’internat ! de Jo Witek et Margaux Motin

Titre : Mentine, Cette fois c’est l’internat !

Tome : 2

Auteur/Illustrateur : Jo Witek et Margaux Motin

Editions : Flammarion

270 Pages

12€


Exclue. Cette sentence est tombée en novembre, à quelques jours de mon anniversaire. J’allais avoir treize ans, j’étais déscolarisée et sur le champ de bataille de ma vie, une survivante : Johanna Estamplade, ma seule amie ! L’idée de papa m’a fait l’effet d’une douche de glaçons. Sa super trouvaille était un internat spécialisé, une usine à grosses têtes. Une école où on allait me transformer en petit singe savant. Adieu Johanna, adieu toute ma vie, je pars en Suisse étudier…


C’est avec un immense plaisir que j’ai retrouvé Mentine et son cerveau d’Einstein. J’avais adoré le premier tome et cette suite est tout aussi bien !

Mentine va se faire virer de l’école. Oui vous avez bien lu, la grosse tête se fait exclure du collège et en prime, son père lui a trouvé une école spécialisée au fin fond de la Suisse. S’en est fini pour Mentine… Mais elle ne baisse pas les bras, elle va se battre pour se faire une place dans cette école cette fois-ci. Adieu les parents, adieu les amis, bonjour l’internat !

J’ai trouvé le début un peu long puisque la première moitié du livre nous raconte comment Mentine se fait exclure de l’école, pour quelle raison et moi, ce qui m’intéressais le plus était bien évidement l’internat. Une fois dans l’internat, au milieu du livre, j’ai adoré !!!

Découvrir d’autres personnes comme elle, se faire des amis et peut-être même un amoureux (non je ne vous dirais rien !), j’ai trouvé l’idée excellente. C’est aussi une punition pour elle mais finalement s’en sera une belle.

L’écriture est toujours aussi fluide, les pages se tournent très vite et on est déjà à la fin du livre. C’est une fin un peu rapide je trouve, j’en voulais plus et je suis restée un peu sur ma faim. On s’attache à peine aux nouveaux personnages que déjà on les quittes…

En bref, si vous aimez les livres jeunesses sans prise de tête, celui-ci est parfait.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Flammarion

Mentine Tome 1 Privée de réseau ! de Jo Witek et Margaux Motin

Titre : Mentine, Privée de réseau !

Tome : 1

Auteur/Illustrateur : Jo Witek et Margaux Motin

Editions : Flammarion

234 Pages

12€


Mentine adore dépasser les limites, surtout celles de ses parents ! « 9,5 ! a hurlé papa avec une tête de serial killer. Ma fille a sauté deux classes, a le QI d’Einstein et elle n’obtient pas la moyenne à son passage en troisième ! Dans ces conditions ce sera donnant donnant. Une année scolaire pourrie égale un été pourri. » C’est comme ça que j’ai été privée de mon stage de surf et de mes copines. La sentence et tombée : mon père me condamnait à deux mois d’exil dans le Larzac. J’allais me retrouver sous la flotte à bouffer du fromage de chèvre dans un horrible sweat en polaire.


Je trouve la couverture très jolie et c’est ce qui m’a attiré en premier. Le résumé a fini de me convaincre.

Mentine est une jeune fille de 12 ans avec un sacré caractère !!! Elle est surdouée, hypersensible et pourtant, elle passe en troisième avec seulement 9,5 de moyenne, c’est honteux ! Mais pas pour elle, elle pense que pour se faire des amis, se faire bien voir des autres, c’est d’avoir des mauvaises notes aussi. Mentine ne veut pas se faire appeler la boulette tout parce qu’elle est intelligente. Donc, pour la punir, ses parents vont l’envoyer les deux mois d’été chez Raoul, un ami de sa grand-mère. Ce n’est pas top mais en plus de ça, il habite un village pourri avec rien du tout aux alentours, pas de réseaux, ni de copines à qui parler, juste des animaux et un vieux grincheux. Ce sont les pires vacances que Mentine n’ai jamais connu !!!

J’ai adoré le personnage de Mentine, c’est une jeune fille très intelligente et plusieurs fois elle m’a surprise a dire la vérité sur les notes à l’école, les diplômes ou encore l’élevage d’animaux pour finalement les tuer et les manger. Je pense pareil qu’elle et je l’adore encore plus pour ça !!! L’auteur utilise des termes parfois plus compliqués pour nous montrer que Mentine est une personne très intelligente mais l’histoire est très facile à comprendre, c’est du jeunesse après tout.

Elle va faire la rencontre de ce fameux Raoul et je l’ai trouvé très mystérieux, il faut gagner sa confiance pour qu’il nous ouvre les portes de son cœur. Pour Mentine, elle voit là un homme qui n’est pas du tout sociable et son mauvais caractère prend le dessus. J’avais parfois envie de lui en mettre une et de lui dire qu’elle se bouge, qu’elle réfléchit mieux, elle qui est si intelligente. Eric, le stagiaire est un jeune homme que j’ai également beaucoup aimé, il connait beaucoup de choses.

L’auteur nous montre aussi la différence que font les gens de la ville et ceux de la campagne, ils se jugent mutuellement sans se dire que l’on est tous pareils. Mentine va se sentir à sa place au fur et à mesure, elle va s’intéresser à la vie d’agriculteur et je dois dire que j’ai appris beaucoup de choses également grâce à ce livre. Peut-être que ces vacances ne sont pas si horrible au final…

En bref, un premier tome qui m’a conquise à 100% !

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Flammarion

Je m’appelle Budo de Matthew Dicks

Titre : Je m’appelle Budo

Tome : X

Auteur : Matthew Dicks

Editions : Flammarion

431 Pages

15€


Aussi Longtemps que Max croit en moi, j’existe. Les gens disent que c’est ça qui fait de moi un ami imaginaire. Ce n’est pas vrai : J’ai mes mes idées et ma vie en dehors de lui. Mais j’étais là le jour où il a disparu. Je sais qu’il est en danger. Et je suis le seul à pouvoir l’aider.


J’ai souvent vu ce livre mais la couverture ne m’attire pas particulièrement et je ne me suis jamais intéressé au résumé. Mais par je ne sais quelle envie, je l’ai emprunté à la bibliothèque avec l’envie de lire un livre sans faire de critique sur la couverture, juste le lire à l’aveugle on va dire. Je n’ai pas lu le résumé non plus et ce livre est finalement une excellente surprise !!!

Budo est un garçon imaginaire, il est l’ami de Max. Max est un jeune garçon de neuf ans qui n’est pas comme les autres enfants, il est dans sa bulle et les autres le rejette, le maltraite parfois et il n’y a que Budo qui est vraiment là pour lui. Sa mère veut lui faire changer ses habitudes et son père fait semblant qu’il est normal. Budo le suit partout mais la nuit, il part se promener puisqu’il ne dort jamais, Max ne lui a pas imaginé un sommeil. Budo rencontre beaucoup de personnes mais seul Max peut le voir et l’entendre. Un jour, Max se fera enlever et Budo fera tout pour le sauver, mais comment peut-il faire puisqu’il n’existe que pour Max ?

Ce livre est juste magnifique, un vrai coup au ventre, des sentiments à la pelle et une histoire d’amitié magique. Max a une forme d’autisme et il s’est donc imaginé Budo, son ami imaginaire mais Budo a ses pensées, ses idées, sa propre vie même si elle dépend de Max. Budo se pose beaucoup de questions sur sa survie, est-ce que Max croira toujours en lui ? Est-ce que ça fait mal de disparaître lorsque l’on existe plus pour son humain ? Si Max meurt, mourra-t-il avec lui ? Beaucoup de questions alors que personne n’a de réponse. Tout ce que Budo peut faire, c’est de sauver Max des sales pattes du kidnappeur et essayer de penser un peu plus à Max plutôt qu’à sa propre personne.

On fera la connaissance de plusieurs autres amis imaginaires tous plus originales les uns que les autres, tout dépend de comment leur humain les a imaginés. Je me suis attachée à certains d’entre eux et c’est dommage que ces amis imaginaires disparaissent dès que l’enfant a grandi, ne croit plus en lui, passe à autre chose…Pour Budo, sa survie est une priorité mais bien vite, il découvrira que sans Max, il n’est rien.

Ce livre nous fait beaucoup réfléchir, les amis imaginaires est un sujet qui a une grande place dans ce livre mais pas seulement, il y a aussi l’autisme, la discrimination, l’amitié et plein d’autres sujets que vous découvrirez lors de la lecture de ce livre.

En bref, c’est une belle leçon de vie que je vous recommande vivement de découvrir.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Editions Flammarion

Skellig de David Almond

Titre : Skellig

Tome : X

Auteur : David Almond

Editions : Flammarion Castor Poche

267 Pages

5,70€


Michael vient de déménager. En explorant le garage en ruines de sa nouvelle maison, il fait une rencontre étrange : un homme vit là, accroupi, dans le noir, sans bouger. Il dit s’appeler Skellig… Mais quel âge a-t-il ? D’où vient-il ? Michael et Mina, sa nouvelle amie, sont fascinés par tant de mystère… Que vont-il découvrir ?


J’ai trouvé ce livre d’occasion à Easy Cash et ce qui m’a plu, c’est la couverture toute simple mais qui par la suite est très significative par rapport à l’histoire et le résumé qui est plus que mystérieux.

Michael, ses parents et sa petite sœur déménage dans une vieille maison qu’il faut retaper. Dans le jardin, il y a un « garage », c’est plutôt une sorte de vieille petite bâtisse avec plein de bazar à l’intérieur (commodes, vieilles portes, outils rouillés…), prêt à s’effondrer. Malgré l’interdiction de ses parents, Michael va quand même pénétrer dans ce garage et y découvrir un homme tout courbé sur lui-même et sale.

Michael va faire la rencontre de sa voisine Mina et ensemble, ils vont tout faire pour aider cet homme qui par la suite leur avoue s’appeler Skellig. Mais Michael a d’autre soucis, sa petite sœur est malade et il va se faire énormément de soucis pour elle. Michael est un garçon très attachant, il est courageux et il est si proche de sa sœur que ça en est touchant. Mina est une jeune fille très intelligente et elle voit le monde différemment des autres, ce qui l’a rend très spéciale. Elle va apprendre énormément de chose à Michael. Skellig est un personnage très touchant également même si j’aurais voulu en savoir plus sur lui.

Dans ce livre, on apprend beaucoup de choses, que ce soit sur la vie des oiseaux pour lesquels se passionne Mina mais aussi sur des maladies comme l’arthrite ou encore sur le cœur. Michael se sent tellement proche de sa petite sœur qu’à certain moment, c’était presque comme s’il était à sa place, il ressentais la même chose qu’elle et je trouve ça très beau, on dit souvent que des jumeaux sentent quand l’autre ne va pas bien et bien là, c’est pareil et c’est fabuleux, c’est ça l’amour. L’amour peut apporter beaucoup et on a la preuve dans ce livre. On peut trouver aussi des citations qui sont très bien adaptée à l’histoire et ça a apporté quelque chose de poétique. L’auteur a un style d’écriture très fluide, pas prise de tête du tout ce qui rend l’histoire plus prenante.

Le titre de ce livre est Skellig pourtant je trouve que l’histoire n’est pas très basée sur lui mais plutôt sur la vie de la petite sœur de Michael. J’ai trouvé ça dommage surtout que Skellig a eu un rôle important dans l’histoire.

En bref, c’est un livre qui a su m’embarquer complètement et que je recommande vivement même s’il est destiné aux plus jeunes.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?