Publié dans Editions Ki-oon Latitudes

L’oiseau bleu de Takashi Murakami

Titre : L’oiseau bleu

Tome : X

Auteur/Illustrateur : Takashi Murakami

Editions : Ki-oon Latitudes

213 Pages

15€


Yuki Higashimoto est la plus heureuse des femmes : un mari aimant, Naoki, ainsi qu’un adorable garçon de cinq ans, Shu, la comblent de bonheur. Mais la sortie de route de la voiture qui les ramène d’un innocent pique-nique va sonner de manière cruelle et irrémédiable la fin de cette existence paisible… Le petit Shu ne survit pas à la violence du choc, et Naoki est plongé dans un coma végétatif. Pour Yuki, un long combat commence : comment reconstruire sa vie et préserver un lien avec un mari qui est présent sans l’être ?


Je n’ai pas pour habitude de lire des mangas mais ce résumé m’a donné très envie. La couverture n’est pas la plus jolie mais elle nous raconte déjà le début de l’histoire et j’ai voulu en savoir plus.

Yuki, Naoki son mari et Shu son fils sont en train de pique-niquer dans un très beau champ. Ils sont tellement heureux ! Mais sur la route du retour, un drame survient… Shu ne survit pas à l’accident de voiture et Naoki est dans le coma. Yuki se sent seule mais elle restera chaque jour aux côtés de son mari, elle l’aidera à aller mieux et à surmonter cette douloureuse épreuve de la perte d’un être cher.

Hidéo travaille chaque jour à l’usine avec Tominaga et chaque nuit, ce dernier fait des heures supplémentaires pendant qu’Hidéo surveille son fils, Yuta. Or, une nuit, Tominaga ne rentre pas du travail… Il meurt dans un accident de travail et le petit Yuta sera placé en famille d’accueil. Tout va tellement vite, Hidéo a du mal a se séparer de cet adorable enfant et de ce cher ami maintenant disparu.

Quel est le lien entre ces deux histoires bouleversantes ?

Ce livre est magnifique, aussi bien pour l’histoire que pour les messages que l’auteur nous envoie à travers ce livre. Plus d’une fois, j’ai eu envie de pleurer tellement c’est intense. D’un côté, il y a Yuki qui doit gérer son mari en coma végétatif et l’absence de son fils. De l’autre, il y a Hidéo qui est vieux maintenant, qui perd non seulement un ami et le fils de ce dernier mais qui maintenant perd aussi la mémoire…

Yuki et Hidéo ont chacun une histoire, un passé douloureux et pourtant ils se connaissent. Je ne peux vous dire quel lien les unit, à vous de lire ce livre pour le découvrir. Tout ce que je peux vous dire, c’est que cette histoire ne vous laissera pas indifférent, vous ressentirez beaucoup de sentiments, de la joie, de la tristesse, de la colère… Des émotions très vives !

A la fin de la première partie et de la seconde, je n’avais pas du tout envie que ça s’arrête, j’ai adoré les personnages, j’ai appris beaucoup de choses grâce ou à cause d’eux. L’auteur a écrit une lettre à la toute fin révélant que ce livre était en réalité des questions qu’il se poser ou des situations qu’il avait vécus…

Les illustrations sont jolies et je pense sincèrement qu’elles ont fait toute la différence. Sans ces beaux dessins, on ne vivrait pas l’histoire avec autant d’émotions et d’intensités.

En bref, j’ai eu un énorme coup de cœur et je vous recommande vivement cette magnifique histoire bouleversante, Lisez-le !

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publicités

5 commentaires sur « L’oiseau bleu de Takashi Murakami »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s