Publié dans Editions Dargaud

Les jours sucrés de Anne Montel et Loïc Clément

Titre : Les jours sucrés

Tome : X

Auteur/Illustrateur : Anne Montel et Loïc Clément

Editions : Dargaud

145 Pages

19,95€


À 25 ans, Églantine apprend le décès de son père et part pour Klervi, le village breton de son enfance. Elle y retrouve sa vie d’avant, ses souvenirs et la pâtisserie paternelle (qui est désormais la sienne), mais aussi Gaël, son amoureux de l’époque, sa tante Marronde et tous les chats du village. Surtout, elle découvre le journal intime de son père. Il y a mis tous ses secrets de vie et de cuisine. Un véritable guide pour Églantine. Et si c’était l’occasion d’un nouveau départ ?


J’ai vu ce livre façon bandes-dessinées à la bibliothèque et le résumé me tentait bien. Les illustrations sont assez déroutantes au début, ce n’est pas dans des carrés mais plutôt comme des jolies petits dessins sur une feuille blanche.

Églantine va apprendre le décès de son père, celui qui l’a abandonné elle et sa mère il y a très longtemps. Elle va devoir retourner dans sa ville natale pour faire les papiers d’héritage. 20 ans sont passés depuis qu’elle a quitté ce village et tellement de choses ont changé ; les habitants quittent la ville et les commerces ferment. Elle retrouve Marronde, sa vieille tante qui ne parle plus et son ami d’enfance, Gaël. Elle déteste son père mais en découvrant son livre de recette qui renferme en réalité des recettes de cuisine mais aussi ses écrit sous forme de journal intime, elle découvre qu’il n’est pas celui que sa mère lui a fait croire. Et si la pâtisserie qu’elle hérite de lui pourrait lui donner l’occasion d’un tout nouveau départ ?

Églantine est une jeune femme qui se posera sans cesse des questions sur son père, sur sa vie, sur qui elle est vraiment. Avec Gaël, elle va découvrir un village qui est presque laissé à l’abandon, le vin est plus important que les écoles, les immigrés travaillent pour un rien et les gens préfèrent faire des kilomètres et des kilomètres pour faire leurs courses plutôt que de se rendre dans les petits commerces du village, il ne faut pas s’étonner que ces derniers ferment. Elle va se rendre compte que la pâtisserie qu’elle hérite de son père pourrait peut-être lui permettre un nouveau départ, loin de paris et de son patron super chiant.

Marronde est une dame que j’ai bien aimé, elle sera un grand soutien pour Églantine. Ensemble, ils peuvent changer les choses dans ce village et donner un renouveau qui fera du bien aux habitants.

Cette histoire est très jolie, les dessins sont très beaux et il y a des messages forts qui vous feront réfléchir.

En bref, une histoire que j’ai aimé et que vous aimerez aussi, n’hésitez pas à la découvrir !

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en pensez-vous ?

Publicités

2 commentaires sur « Les jours sucrés de Anne Montel et Loïc Clément »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s